Préservation de l’eau : Annemasse Agglo a de la ressource !

L’eau fait partie intégrante du quotidien de tous les habitants d’Annemasse Agglo. Denrée rare, elle se doit d’être maîtrisée et constitue un véritable enjeu pour l’agglomération.

Quels sont les grands défis en la matière ? Comment préserver toujours plus la qualité de l’eau ? Quels projets en cours en ce sens ? Comment peut-on encore, face au changement climatique, fournir aux usagers cette précieuse ressource, pour aujourd’hui comme pour demain ?
 

L'agglo qui se jette à l'eau... sans avoir peur de se mouiller

Annemasse Agglo se met en scène dans une campagne de communication publique originale en ce début 2019. Sous la thématique globale de l’environnement, la ressource en eau en est un pilier.

L’eau distribuée sur l’agglomération est d’excellente qualité. Cela a été rendu possible par des investissements depuis longtemps, par l’organisation du service public (gestion de l’ensemble du cycle de l’eau, de la production à la distribution, de la collecte des eaux usées à leur dépollution avant rejet dans la nature) et via des choix techniques, dont certains sont exemplaires, comme l’usine d’ultrafiltration située à Etrembières.

Au quotidien, 109 agents publics se mobilisent pour que, lorsque vous ouvrez votre robinet d’eau, vous profitiez d’une eau de qualité.

Ces dernières années, de nouvelles actions ont été initiées par la collectivité : la suppression des réseaux unitaires et développement des contrôles pour l’assainissement non collectif et collectif, l’intensification des recherches de fuites sur le réseau, etc.

Pour les prochaines années, les enjeux se concentrent sur la qualité des rejets, avec un niveau d’exigence réglementaire de plus en plus élevé, les défis face au changement climatique, et la nécessité d’accompagner la croissance de la population sans peser trop lourdement sur la ressource. 

L'eau de l'agglo, en quelques chiffres...

chiffres clés

Quand l’eau se doit de suivre le cours… de la démographie

Nous vivons sur un territoire qui connait une croissance continue de population record depuis plusieurs années : alors que la moyenne de la croissance démographique en France est de +0.5% en France, elle est de +2.3% par an sur l’agglomération d’Annemasse. Qui dit davantage d’habitants, dit davantage de besoins d’accès à l’eau.

Quand l’eau devient un bien à sauver face au changement climatique

Face au changement climatique, réalité partout sur la planète, deux enjeux concernant l’eau : la préserver et prévenir les événements climatiques extrêmes

La préserver, pour ne pas en perdre une goutte. La préserver, parce que l’eau reste une ressource naturelle rare et qu’il ne faut pas en perdre une goutte.

Face au dérèglement climatique, elle devient de plus en plus rare et il convient de la protéger. Pour cela, les agents publics d’Annemasse Agglo sont sur le terrain au quotidien, à la recherche de fuite ou pour réparer des canalisations vieillissantes.

Rien de mieux que quelques images pour illustrer l’action de l’agglo en la matière…

Prévenir les événements climatiques extrêmes, qui mettent en danger les populations

Avec le réchauffement climatique, les événements climatiques extrêmes sont de plus en plus nombreux. En effet, ses 30 dernières années, le nombre d’inondations et de crues ont quadruplé et les sécheresses doublé (source : Sciences et avenir).

Les fortes pluies sont en effet de plus en plus fréquentes, et les niveaux des nappes souterraines et de plus en plus bas. Ce sont des phénomènes qui s’amplifieront à l’avenir, en particulier en période estivale.

C'est ainsi que dans le cadre des travaux d'investissement effectués par la collectivité sur ces réseaux, la recherche de solutions permettant une désimperméabilisation est systématiquement pensée.

Par ailleurs, Annemasse Agglo améliore régulièrement ses équipements et manières de faire, notamment pour traiter encore davantage l’eau avant qu’elle ne retourne dans la nature. Le projet de traitement de l’azote par l’usine de dépollution des eaux entre dans ce cadre.

Traiter l’azote, pour préserver encore davantage l’environnement

usine de dépollution des eaux Ocybèle

Ocybèle, usine de dépollution, assure son rôle de traitement des eaux usées (majoritairement domestiques, mais aussi commerciales et industrielles) depuis de nombreuses années. Sans ce traitement, les eaux pollueraient l’Arve, dans laquelle elles sont déversées. 

Afin de préserver toujours plus l’environnement, Annemasse Agglo va aujourd'hui plus loin dans le traitement des eaux en intégrant un nouveau composé à traiter avant son rejet dans le milieu naturel : l’azote

>> En savoir plus sur le projet : Usine de dépollution des eaux : intégrer le traitement de l’azote pour préserver l’environnement

Quand l’eau doit être préservée des pollutions émergentes

L’eau est régulièrement polluée par ce qui est qualifié de "pollutions émergentes". Il s’agit de contaminants chimiques ou biologiques qui détériorent la qualité de l’eau : médicaments, produits d’usage quotidien (détergents, désinfectants, etc.), produits d’origine industrielle (nanoparticules, etc.).

Annemasse Agglo souhaite aller plus loin dans le traitement des eaux usées en intégrant le traitement de certains micropolluants, notamment les résidus médicamenteux. Cette action est d’autant plus spécifique qu’elle sera menée dans le cadre d’une coopération transfrontalière, avec une usine de dépollution des eaux suisse.

Annemasse Agglo : une collectivité "eau-responsable"

verre d'eau

Pour son engagement de service public, Annemasse Agglo a été labellisée "ville eau-responsable".

Vision partagée soutenant l’action pour une eau durable dans des territoires résilients et agréables à vivre, le label "eau-responsable" a été déterminé par les principes de l’IWA (International Water Association) et permet de mettre en œuvre un service public qui va au-delà de l’accès à l’eau potable et à l’assainissement.

C’est dans ce cadre qu’Annemasse Agglo identifie régulièrement des mises en œuvre de solutions pour la gestion des eaux. Cet engagement offre également un cadre et des actions concrètes pour agir à la hauteur de l’enjeu climatique.

Les 9 gestes pour préserver l’eau au quotidien

Le saviez-vous ? Un robinet ouvert, c’est environ 12 litres par minute !

Au quotidien, chacun d’entre nous peut contribuer à la préservation de cette précieuse ressource qu’est l’eau. Comment ? Quelques exemples…

  • Coupez l’eau dès que possible : pour vous savonner, vous laver les dents, etc. 
  • Vérifiez régulièrement l’état de vos robinets, pour éviter les fuites
  • Préférez la douche au bain, qui consomme 2 à 5 fois plus d’eau
  • Utilisez un réducteur de débit ou un mitigeur pour économiser de l’eau
  • N’utilisez pas de détergents chimiques pour nettoyer votre logement, préférez les produits naturels
  • Préférez votre lave-vaisselle plutôt que la vaisselle à la main, mais uniquement quand il est bien rempli
  • Préférez les toilettes avec un système de double chasse pour adapter l'outil à vos besoins
  • Ne jetez ni peinture, ni détergents, ni huiles, ni médicaments dans les sanitaires, rapporter les en déchetterie (ou en pharmacie pour les médicaments)
  • Utilisez un lave-linge de classe A, qui diminue la consommation d’eau nécessaire pour faire tourner une lessive

-

Et au-delà de l’eau ? Annemasse Agglo privilégie les actions multifonctionnelles, c’est-à-dire bénéfiques à plusieurs égards : pour l’eau, la biodiversité, l’air, les sols, etc. Les actions menées répondent alors à plusieurs objectifs.

A lire dans ce dossier

Bonne : intervention en cours suite à une chute de pression d'eau

Eau et assainissement

04 février 2019

Les agents d'Annemasse Agglo sont en cours d'intervention sur Bonne pour résoudre un souci de chute de pression sur le réseau d'eau.

Lire l’actualité

Actions et projets

Actions et projetsPréserver l'environnement

Usine de dépollution des eaux : intégrer le traitement de l’azote pour préserver l’environnement

Une usine de dépollution des eaux de plus en plus moderne

L’usine de dépollution des eaux de l’agglomération, Ocybèle, traite les eaux usées du territoire depuis de nombreuses années. Afin de préserver toujours plus l’environnement, Annemasse Agglo a aujourd’hui fait le choix de renforcer son exemplarité en intégrant le traitement d’un nouvel élément : l’azote.  

Voir l’article